13 Déc 2020 | 0

Sticky toffee pudding : le gâteau british archi-réconfortant pour finir 2020 en beauté !

Une mare de caramel ? Never too much toffee, right?!….

Il y a un peu plus d’un an, alors que le monde semblait encore tourner un peu rond (je dis bien « semblait »…), après avoir dignement fêté Halloween, nous nous sommes retrouvés chez FAV pour déjeuner en famille. La FAV, comme l’appelle ses propriétaires, c’est une brasserie-pub qui égaie la rue de la Favorite, une rue un peu tristounette du haut de la colline de Fourvière, dans le 5ème arrondissement de Lyon (Je vous laisse aller lire le billet que j’avais écrit à cette douce époque où on sortait encore au resto…). A la carte, tendance british (le chef, Stéphane, a séjourné plusieurs années à Londres), LE sticky toffee pudding : un dessert dont j’avais de vagues souvenirs pour l’avoir goûté en Angleterre, vagues mais néanmoins excellents. Bref, on a tous commandé ça au dessert et on s’est tellement régalés qu’on s’est dit qu’on ne pouvait pas quitter les lieux sans avoir la recette en poche. Dont acte !

Un gâteau… royal !

Le sticky toffee pudding, c’est un gâteau (« pudding » est un terme générique en anglais, pas comme chez nous !…) traditionnel anglais servi avec du caramel (toffee) bien collant (sticky).  Ce que le titre ne dit pas, c’est qu’il contient des dattes mixées : cela densifie la texture et intensifie le goût. Si l’origine de ce pudding est assez floue (il viendrait du Canada), ce qui est sûr (enfin, si l’on en croit son ancien chef), c’est que la Reine l’affectionne, surtout les jours humides et froids à Balmoral ou à Sandringham. Ce serait même le dessert préféré de Kate Middleton… Pas besoin d’être d’ascendance royale et/ou britannique pour kiffer cette bombe calorique totalement décadente, aussi soyeux en texture que riche en bouche !

La version 2020 : digeste et réconfortante !

Les Britanniques servent parfois ce gâteau avec une boule de glace vanille en plus de la sauce caramel. Moi qui aime pouvoir me mouvoir après le goûter, je ne m’y suis pas risquée !! J’ai aussi réduit les quantités de sucre et de beurre par rapport à la recette de la FAV afin de diminuer l’addition calorique : ben oui, j’aime autant me régaler que rentrer dans mes jeans ! N’ayez crainte : en recouvrant le gâteau avec du caramel à profusion, vous ne serez pas en mal de sucre. En ces temps troublés, le sticky toffee pudding me semble être une des recettes les plus réconfortantes qui soient, pour goûter au coin du feu ou du sapin : je vous invite à la découvrir et à m’en dire des nouvelles. La recette ne présente aucune difficulté technique, comme je les aime : si elle paraît longue, c’est que je l’ai détaillée pour vous faciliter le pas à pas.

Alors, on s’y met ?

Sticky Toffee Pudding

Pour le gâteau : 

  • 70 g de beurre
  • 200 g de dattes avant dénoyautage
  • 250 g d’eau chaude
  • 1 cc de bicarbonate 
  • 2 gros œufs
  • 100g de sucre muscovado (ou de rapadura, de cassonade ou de mélasse : un sucre brun est conseillé dans tous les cas)
  • 225 g de farine
  • 1 cc de levure
  • 1 pincée de sel

Pour le caramel : 

  • 90 g de beurre
  • 105 g de sucre muscovado
  • 100 g de crème liquide

La recette pas à pas :

1 – Sortez le beurre du frigo afin de le laisser ramollir. Graissez le moule à cette étape ou plus tard.

2 – Dénoyautez les dattes et coupez-les en 2 (si elles sont encore molles) ou en 4 (si elles ont commencé à durcir) : c’est l’étape la plus longue et fastidieuse de la recette, mais le reste est rapide et facile, rassurez-vous. Dans un saladier qui ne craint pas la chaleur, faites-les tremper dans l’eau chaude à laquelle vous aurez ajouté le bicarbonate. Laissez infuser au moins 10 minutes.

3 – Dans un robot de cuisine, mixez les dattes en gardant un peu de leur eau de trempage si elles étaient très dures.

3 – Faites préchauffer le four à 180°C et, pendant ce temps, ajoutez dans le robot, aux dattes mixées, les œufs, le beurre ramolli, le sucre et le la farine, la levure et le sel. Mixez à nouveau, en plusieurs fois si besoin.

4 – Versez la pâte dans un moule à manqué préalablement graissé et enfournez pour 30 minutes (à 180°C). 

5 – Pendant que le gâteau cuit, préparez le caramel en faisant chauffer dans une casserole le beurre, le sucre et la crème. Portez à ébullition jusqu’à dissolution du sucre puis laissez cuire à feu doux quelques minutes pour obtenir une sauce caramel à la texture assez épaisse (NB : Je cherche toujours la recette du caramel inratable, la cuisson me posant souvent problème : si vous l’avez, merci de la mettre en commentaire !)

6 – Laissez refroidir le gâteau quelques minutes à la sortie du four. Démoulez et servez chaque part en la recouvrant de caramel (ou, si vous êtes comme Sally, en le versant « on the side »). Enjoy!

Retour à l'accueil

Leave a Reply